• Un appel résonne en vous : "Cette année, je me reconnecte à mon rêve d'enfant. La planète m'appelle à prendre soin de moi et prendre soin d'elle. Les dauphins ont un message pour nous."

    Dauphin & Écologie

  • Pour une écologie intérieure & extérieure : rêvons avec les dauphins

    Votre intuition : "Au cœur de l'océan, au contact des profondeurs, m'attendent des trésors lumineux... pour moi & le monde."

    Ecouter ses rêves

    Comme nous, vous avez rêvé de liberté, de fluidité, de légèreté. Comme nous, vous avez rêvé un jour d’une rencontre intime, joyeuse, évidente avec les dauphins. Et puis, les pages de la vie se sont tournées, la routine s’est installée et l’ordinaire a structuré une grande partie de notre agenda, avec son lot de préoccupations.

    Dans la période complexe actuelle, où la crise écologique s’affirme tristement et où nous essayons de courir de plus en plus vite face à l’urgence, il peut paraitre naïf, voir insensé, de vous offrir une semaine pour aller plonger et méditer sous l’eau. Et si c’était là, dans cet espace maternant et « hors du temps » de la Mer Rouge, que nous étions le plus disponibles à écouter ce à quoi la vie nous appelle ? Et si c’était au contact direct de nos sens, devant les merveilles sous-marines, que nous retrouvions un sens pour mieux nous engager dans la société ?!

    Et si c’était tout simplement ce que les dauphins attendaient de nous ? Soutenir le « grand tournant » dont notre monde a besoin, en osant le « grand plongeon ».

    Rejoignez-nous pour gouter à l’extraordinaire, en mer et en conscience, pour revenir ensuite les « deux pieds bien sur terre », avec joie et confiance.

    Explorer ensemble

    A travers ce séjour, nous explorerons ensemble une série d’initiations. Nourri par « le 5eme rêve » écrit par Patrice Van Eersel, ce voyage nous invite à gouter à nos bien heureuses capacités d’évolution : dans la joie, m’élever à ce que je suis appelé à être.

    • L’apnée d’abord (le corps) : une plongée dans les profondeurs pour dépasser ses limites et découvrir la dimension sensuelle de l’apnée, porté par la fantaisie contagieuse des dauphins ! Plusieurs fois par jour, nous enfilerons nos palmes pour aller écouter ce que la Nature a à nous révéler comme sagesse.
    • La méditation et à l’écologie profonde ensuite (le cœur) : écouter ce qui vit en nous, tisser des liens entre la vie en moi et à l’extérieur, comprendre que les enjeux de notre planète sont les reflets de l’harmonie que nous cultivons en nous-même.
    • Le « travail qui relie » et à l’intelligence collective enfin : dans la lignée du travail de Joanna Macy (Active Hope, The Work That Reconnects), auquel Leina & Olivier ont été formés, nous nous appuierons sur la présence et la créativité du groupe pour gagner en compréhension des enjeux du monde (en-je & en-nous).

    Tout au long de ce parcours, les dauphins nous accompagneront : sauvages, farceurs, tendres, libres, paisibles… rêveurs.

     

    Ce séjour repose donc sur une proposition multiple autour de l'art de la rencontre, avec les dauphins, avec les autres, avec soi-même. Nous veillerons à ce que les participants soient dans cette dynamique d'exploration intérieure et d'ouverture. (Cf la section "différences avec un stage d'apnée classique" dans la FAQ ci-dessous).

    Relier Mer & Terre

    Avant le voyage, nous prendrons le temps en juin (2 rencontres en visio-conférence) pour faire connaissance et nous relier aux enjeux écologiques de notre voyage (quel sens ce voyage pourrait avoir pour nous, et au-delà de nous). Nous vous proposerons aussi quelques lectures et vidéos pour alimenter votre curiosité.

     

    Notre séjour en mer (du 27 juillet au 3 aout) aura lieu dans la Baie de Sataya en Egypte à bord du Nai'a, un bateau équipé de tous les conforts nécessaires pour un voyage paisible. Plusieurs ponts sur le bateau permettent des espaces de détente et partage. Les cabines sont chaleureuses et confortables et l'équipage adorable.

     

    Après le voyage, nous nous offrirons à nouveau des temps de connexion pour atterrir : partager nos incroyables souvenirs, explorer des suites possibles pour prendre soin de la Mer Terre qui nous a tant donné. (Une rencontre physique sera organisée pour ceux qui le souhaitent à Paris en septembre).

    Cheminer en conscience et dans la joie

    Les dauphins nous émerveillent et nous rendent heureux : la joie est au cœur de notre voyage !

    Le contexte actuel et le poids écologique de notre séjour (voyage en avion, séjour en bateau) ne peuvent pas nous laisser indifférent : notre responsabilité est donc aussi engagée dans « cette semaine extraordinaire ».

    Pour être disponibles aux jeux et aux messages des dauphins à bord du bateau, nous prendrons des temps avant et après l’Egypte pour rendre « écologiquement léger » notre aventure.

    Concrètement :

    • Nous partagerons des informations sur les enjeux de biodiversité, de tourisme responsable et d’écologie profonde.
    • Nous discuterons de différentes manières pour réduire l’empreinte écologique de notre voyage (équipement, transport, consommation) & nous vous proposerons de compenser l’émission carbone de vos trajets en avion.
    • Nous organiserons des ateliers créatifs et intuitifs pour nous placer, avec ceux qui le souhaiteront, dans une dynamique d’amélioration continue de nos comportements.

    Nous demanderons aussi aux dauphins de ce qu’ils pensent de tout cela :)

  • Inscription

    Merci de vous pré-inscrire sur le formulaire ci-dessous (bouton bleu).

     

    Pour cette édition originale, reliant "Dauphin & Écologie", nous veillerons à une diversité de participants, réunis par l'envie d'explorer ensemble la rencontre avec les dauphins et de nouvelles trajectoires écologiques.

    Nous serons une quinzaine de participants.

    En fonction du nombre de demandes, nous vous confirmerons votre participation mi- avril.

     

    Prix (réservations organisées avec l'agence Nooraya : nous vous mettrons en contact avec l'équipe en avril pour finalisation)
    > Hébergement, restauration, plongées, instruction et animation pendant toute la semaine : 1500€ (prix individuel) et 2000€ (prix entreprise). L'animation des ateliers sur l'écologie avant et après le voyage est également comprise dans le prix du voyage.
    > Avion depuis Bruxelles : 650€ (vols groupés pour faciliter les transports ; des billets sont pré-réservés pour bénéficier de cette offre).

    > Compensation carbone de vos voyages en avion (pour ceux qui le souhaitent) : environ 100€ par vol aller/retour.

    (Si vous avez besoin d'aide pour financer votre voyage, merci de nous le dire dans le formulaire d'inscription. Nous verrons ce que nous pourrons faire, en conscience).

     

  • Programme

    Se laisser porter par l'Océan : allègement de la tête, du cœur et du corps. Vers un réveil sur la Terre.

    Un espace de reconnexions

    Sur le plan sensible : la rencontre avec l’Océan et les dauphins est un échange vibratoire qui nous ouvre à une autre dimension. le corps se souvient qu’il est à la fois onde et particule, en résonance continue avec quelque-chose de bien plus vaste que soi.
     
    Sur le plan créatif : l'Océan et les espèces qui s'y développent regorgent de formes et de couleurs inattendues. Cette abondance nous enseigne comment la diversité s'exprime harmonieusement. En plus de "donner à voir", l'apnée nous invite aussi à visiter l'abondance de nos paysages intérieurs.
     
    Sur le plan collectif : "seul, et jamais seul" pourrait être un mantra qui nous accompagne pendant ce voyage. A l'image des dauphins, nous nous interrogerons sur l'interdépendance à l’œuvre dans la nature. Comment se conjuguent liberté et coopération, fantaisie et solidarité.
     
    Ainsi, nous explorerons ensemble comment être mieux connecté à ce qui est vivant en nous et à ce qui vit autour. La reconnexion est une clef de certaines approches écologiques, notamment celle de Joanna Macy (Active Hope, l'Espérance en Mouvement) que nous suivons.

    Concrètement 😄🐬

    En mer, nous aurons deux à trois séances de plongée par jour :

    • 1 séance d'apnée guidée par Leina pour améliorer notre pratique. Certaines se feront sur la corde (comme dans le Grand Bleu !). Les séances d’apnée se feront alors par groupe de quatre, en alternance. Nous augmenterons la profondeur graduellement – la profondeur maximale sera entre 15-20m, selon le niveau des participants.
    • 1 à 2 séances par jour au contact des dauphins.
    • A chaque fois, nous nous "jetterons à l'eau", avec plaisir et en conscience. Nous prendrons soin à écouter ce qui est juste, sur la ligne de crête qui relie qualité et quantité.

     

    Sur la bateau, nous aurons également des moments de partages inspirants :

    • Chaque jour, nous aurons aussi des apports théoriques durant lesquelles nous couvrirons les techniques de respiration, la compensation des oreilles, la sécurité etc...
    • De activités de cocréation pour revisiter (par l'écoute et le jeu) ce que l'océan nous révèle. Ces séquences pourront nous aider dans la clarification de nos "en-vies" pour nous et pour la planète. (Cf section "apports de l'intelligence collective" dans la FAQ ci-dessous).

     

    Des temps libres vous permettront aussi de profiter de la douceur de la Baie : plongeons joyeux, nage calme aux contacts des coraux, farniente, lecture...

     

    Avant & après notre séjour en Egypte, nous vous proposerons également 4 rencontres (ateliers & visio-conférences) pour faire connaissance, nous relier aux enjeux écologiques de notre voyage, partager nos incroyables souvenirs, explorer des suites possibles pour prendre soin de la Mer Terre qui nous a tant donné. (Nous définirons les dates courant mai, pour s'adapter aux agendas des participants).

  • Différentes dynamiques pour se (re) connecter

    Nous explorerons différents "jeux du nous" : prendre soin de moi en voyageant avec l'autre.

    Des vacances autrement

    Soleil d'Egypte et Mer Rouge : les ingrédients pour une magnifique semaine de vacances. Nous prendrons soin, en conscience, des manières pour la rendre exceptionnelle.

    S'émerveiller devant la nature

    La Baie de Sataya est extraordinaire. Une faune et une flore marines qui réveillent "notre joie d'enfant qui découvre".
    Nous explorerons aussi la dimension écologique de tels trésors.

    Transmission & expérience

    Leina nous guidera pour se sentir de plus en plus à l'aise sous l'eau, à notre rythme, à l'endroit juste des profondeurs.

     

    Des moments de reconnexion

    Au milieu d'une baie en pleine mer, Sataya nous invitera à une écoute plus fine du vivant. Nous partagerons des sacrés moments de connexion à la nature.

    Des activités récréatives

    Des temps pour s'amuser autour de partages, jeux, dessins, musique, création, danse, ...

  • Le Rêve que les Dauphins ont pour nous...

    Merci à Swift Deer & Patrice Van Eersel pour le partage de ce champs d'évolution. Source d'inspiration pour notre voyage entre dauphins & écologie.

    Le Cinquième Rêve: Légende Cherokee

    Une légende indienne raconte qu’au début, le Grand Esprit dormait dans le rien. Son sommeil durait depuis l’éternité.
    Et puis soudain, nul ne sait pourquoi, dans la nuit, il fit un rêve.
    En lui gonfla un immense désir...
     
    Et il rêva la lumière.
    Ce fut le premier rêve. La toute première route.
     
    Looongtemps, la lumière chercha son accomplissement, son extase.
    Quand finalement elle trouva, elle vit que c’était la transparence.
    Et la transparence régna.
    Mais voilà qu’à son tour, ayant exploré tous les jeux de couleurs qu’elle pouvait imaginer, la transparence s’emplit du désir d’autre chose.
     
    A son tour, elle fit un rêve.
    Elle qui était si légère, elle rêva d’être lourde. Alors apparut le caillou.
    Et ce fut le deuxième rêve. La deuxième route.
     
    Looongtemps,
    Le caillou chercha son extase, son accomplissement.
    Quand finalement il trouva, il vit que c’était le cristal.
    Et le cristal régna.
    Mais à son tour, ayant exploré tous les jeux lumineux de ses aiguilles de verre, Le cristal s’emplit du désir d’autre chose, qui le dépasserait.
    A son tour, il se mit à rêver.
    Lui qui était si solennel, si droit, si dur,
    Il rêva de tendresse, de souplesse et de fragilité.
    Alors apparut la fleur.
    Et ce fut le troisième rêve, la troisième route.
     
    Looongtemps,
    La fleur, ce sexe de parfum, chercha son accomplissement, son extase.
    Quand enfin elle trouva, elle vit que c’était l’arbre, et l’arbre régna sur le monde. (Mais vous connaissez les arbres, on ne trouve pas plus rêveurs qu’eux.
    Ne vous amusez pas à pénétrer dans une forêt qui fait un cauchemar.)
    L’arbre, à son tour, fit un rêve.
    Lui qui était si ancré à la terre, il rêva de la parcourir librement, follement, de vagabonder au travers d’elle.
    Alors apparut le ver de terre.
    Et ce fut le quatrième rêve. La quatrième route.
     
    Looongtemps,
     
    Le ver de terre chercha son accomplissement, son extase.
    Dans sa quête, il prit tour à tour la forme du porc-épic,
    De l’aigle, du puma, du serpent à sonnette.
    Longtemps, il tâtonna.
    Et puis un beau jour, dans une immense éclaboussure...
    Au beau milieu de l’océan...
    Un être très étrange surgit,
    En qui toutes les bêtes de la terre trouvèrent leur accomplissement, Et ils virent que c’était le dauphin!
     
    Longtemps, le dauphin régna sur le monde.
    Et l’univers entier aurait bien juré que le jeu cosmique allait s’arrêter là, vu que les dauphins sont des mammifères des plus intelligents et jouisseurs, qui passent leur vie à se rire des grands requins blancs et à faire l’amour au milieu des tempêtes, et qu’on ne voit pas ce qui pourrait se faire de mieux entre terre et ciel.
    Seulement voilà...
    Le dauphin, à son tour, ne put s’empêcher de s’emplir d’un désir fou.
    Lui qui vivait fondu dans le monde, il rêva de s’en détacher.
     
    Alors...!
    Alors, brusquement nous sommes apparus, nous les hommes. Car nous sommes le cinquième rêve, la cinquième route,
     
    En marche vers le cinquième accomplissement, La cinquième extase.
     
    Vers quel but nous nous dirigeons dans l’inconnu, quel est l’accomplissement de l’Homme, cela, la légende ne le dit pas. Mais elle nous donne deux indices. Prêter la plus grande attention à nos rêves, car l’accomplissement de l’humanité sera la résultante de tout ce que les humains peuvent rêver. Ensuite, elle nous conseille de consulter les quatre accomplissements précédents, à commencer par les dauphins. Ils ont tous des choses très importantes à nous dire. »
     
    Patrice Van Eersel, extrait du livre Le 5eme Rêve, adapté pour un projet de film avec Leina Sato.
  • Vidéos

    A propos de Leina & de l'appel de l'Océan

    A propos des ateliers de créativité d'Olivier

    Atelier découverte lors de soirée "after work" Station FOMO

    A propos de notre édition 2018 - Apnée & Créativité

  • Le Voyage en Questions

    Voyager en avion et en bateau à moteur n'est pas neutre pour l'environnement. Nous avons conscience de la dimension paradoxale que porte notre proposition qui se veut "écologique". Nous nous engageons dans un processus pour limiter et améliorer ce qui est, aujourd'hui, à notre portée : merci de venir apporter vos propres questions et vos bonnes idées sur ce chemin d'amélioration continue.

    Penser nos émissions

    Le voyage que nous organisons a un "cout environnemental" élevé. Nous avons engagé différentes actions pour : le reconnaitre, le mesurer, le réduire, le compenser (merci à l'association CO2 solidaire qui a permis de compenser les voyages de notre édition 2018). A côté, nous souhaitons également engager des voies d'amélioration de nos pratiques : ne pas faire seulement "moins" mais aussi "mieux".

    En outre, à travers les approches d'écologie profonde que nous avons travaillées avec le Schumacher College & The Work That Reconnects, nous avons à cœur d'aborder l'écologie de manière holistique : pas seulement "le quantitatif qui sépare" mais aussi "le qualitatif qui réunit". Ainsi, nous avons par exemple utilisé des protocoles comme "The Council of All Beings" pour être mieux à l'écoute du sensible et du subtile sur la manière de vivre notre voyage, en mer et aussi revenu à terre.

    Nous partagerons les "grandes actions" environnementales liées à ce voyage prochainement.

    Déjà des idées ou réactions ? n'hésitez pas à écrire à Olivier à ce sujet. Merci :)

    Des rencontres pour mieux (se) comprendre

    Ces réflexions, nous avons envie de les vivre "à cœur ouvert".

    Nous organiserons donc avant et après notre séjour en Égypte des rencontres pour améliorer notre discernement et nos pratiques.
    Le voyage, qui a pris au XXème siècle la forme du tourisme de masse, n’est plus une distraction neutre pour nos territoires et notre planète. Nous voyons bien les limites de ces recherches à l’extérieur de nous. Comment concilier les avantages évidents du voyage avec les enjeux écologiques qu’il engage. Quels sont les voyages qui nous marquent le plus, tout en ayant l’empreinte écologique la plus légère ? Et si l’exploration de prochaines terres inconnues devaient maintenant être l’intérieur de nous ? Comment le touriste pourrait redevenir pèlerin ?

    Prochaine rencontre "Grand Tournant & Grand Voyage" : le 15 mars à Paris https://www.facebook.com/events/2367493723481857

  • Notre Duo

    Leina & Olivier vous offrirons un cadre de bienveillance, de confidentialité, de souveraineté afin que vous puissiez avancer en conjuguant excellence et douceur.

     

    Ils ont tous les deux suivis des formations en écologie profonde au Schumacher College et avec "The Work that Reconnects".

    Leina Sato

    "Unie à l'Océan, la goutte d'eau demeure." Proverbe indien

    "Je suis née à Tokyo, j'ai grandi à Paris puis Hawaï et ressens "l'évidence du chez moi" en pleine mer : voila peut-être une manière d'illustrer mon élan pour relier les mondes. Adolescente, une grave dépression et une rencontre fulgurante avec une guide spirituelle, m'invitent à aller à la rencontre des des dauphins et des baleines en liberté. Leur vie et leurs sagesses me passionnent, me guérissent. Après plusieurs créations grand public (livre, film, conférences internationales), je continue à mobiliser mon énergie à une meilleure compréhension des relations inter-espèces. Instructrice certifiée AIDA International, je vous emmènerai au plus près de notre Mer Océan".

    "Aime. Et dis le par ta vie." Saint Augustin

    "J'ai grandi à la montagne, dans la station de Ski des Arcs : c'est sans doute de là qu'est née mon envie d'aller voir de l'autre côté des "cîmes du connu". Je travaille depuis une quinzaine d'année sur des sujets d'innovation : la vie m'a conduit à observer que les transformations extérieures que nous voulons voir dans le monde s’articulent avec justesse quand elles trouvent leurs racines d’abord en nous. Ainsi, à travers les séminaires Co-Gitons, j'anime et développe des méthodes pour passer de "l'EGO compétitif" à "l'ECO coopératif", afin d'être plus intelligents et heureux ensemble. Sur le bateau, je prendrai soin de nos temps d'appropriation personnel et de la dynamique créative de notre groupe."

  • Questions & réponses

    Faut-il être un plongeur confirmé ?

    "L’Homme a une nature aquatique; de la même manière que l’Océan primordial a engendré la Vie sur Terre, chaque incarnation humaine commence dans l’Océan du ventre maternel. L’apnée nous permet de renouer avec cette Matrice et ce sentiment "océanique", de communion profonde avec le Monde. » Leina

    Quelles différences avec un stage d'apnée "classique" ?

    Il existe une grande diversité d'approches d'initiation à l'apnée et de rencontres avec les dauphins.

     

    Quand Leina découvre cet univers à 14 ans, ce fut une révélation...comme si des ailes lui avaient poussé dans le dos. Elle y trouve une paix et un plaisir sans égal.
    Très vite, elle réalise que la plongée en apnée était pour elle davantage une pratique méditative qu'une discipline sportive. Elle n'est pas en quête de performance, mais de communion. Pendant ses immersions, en solo ou avec les dauphins, il lui arrive de plus en plus souvent de basculer dans un état de conscience "modifiée" ou expansée.
    L'apnée permet une véritable exploration, non seulement du milieu sous-marin, mais de son univers intérieur. C'est cela que Leina appelle "apnée méditative".
    L'apnée devient alors une porte de reliance avec l'Eau, et de manière plus vaste, l'Univers. Il est alors possible d'expérimenter à travers l'apnée la sensation d'être en unité avec une conscience bien plus vaste, à l'image de l'Océan. L'Eau, qui est un élément maternel et sensuel, peut également nous accompagner dans une réconciliation avec notre corps. Une forme de renaissance, des retrouvailles avec son féminin et son enfant intérieur.
    Dernier facteur essentiel : la conscientisation de son souffle, indispensable à la préparation à l'apnée. La pratique de cette respiration consciente, inspirée par les cétacés, nous accompagne naturellement vers un état méditatif...

     

    En soutien de ces expériences sensorielles et subtiles, Olivier ouvrira des espaces de partages créatifs pour le groupe. Nous explorerons ensemble des voies d'intelligence collective : comment, à travers des détours par l'océan et par le groupe, nous revenons à une meilleure conscience de nous-mêmes et de nos interdépendances. Ces séquences pourrons également ouvrir vers des exercices créatifs pour clarifier certains élans pour nos questions/projets écologiques du moment.

     

    Leina & Olivier ont tous les deux suivis des formations en écologie profonde au Schumacher College et avec "The Work that Reconnects".

    Nourris de l'expérience de leur précédent voyage en 2018 "Apnée & Créativité", ils ouvriront cette année des perspectives écologiques en amont et en aval du séjour en Egypte, pour favoriser une l'expérience pleine de sens (sensuel, intuitive et juste) une fois en mer.

     

    Voila tous les aspects que nous voudrions transmettre et explorer avec le groupe durant cette aventure.

    Quels seront les apports de l'intelligence collective ?

    Les approches d'intelligence collective (être plus créatif, pertinent et joyeux à travailler ensemble), fondées sur les théories des intelligences multiples (nous aurions jusqu'à 9 types d'intelligences : analytique, intuitive, relationnelle, kinesthésique, naturaliste...), favorisent l'émergence de nouvelles idées. Elles participent à l'affirmation de nouvelles perceptions, de nouvelles représentations du monde, de nouveaux élans créatifs. Avant et après le séjour en Egypte, ces méthodes nous aideront à prendre de la "hauteur sur les profondeurs" et faciliter l'appropriation de nos expériences aquatiques : elles feront un pont entre nos sens et ce qui fait sens pour nous.
    A bord du bateau, d'autres belles surprises nous attendent :)

    Quel est le lien avec Co-Gitons ?

    Co-Gitons propose depuis trois ans des séminaires de 2 à 4 jours pour se ressourcer à la campagne, expérimenter des ateliers créatifs et profiter de tablées généreuses. Un cadre idéal pour mieux identifier ses envies et activer concrètement ses prochains projets (pro & perso) !

    Olivier anime ces séminaires. Voila une nouvelle co-création avec Leina, cette fois-ci en mer : un cocktail de simplicité, créativité, convivialité au service de la vie.

     

    Plusieurs centaines de personnes ont déjà testé les méthodes d'intelligence collective de Co-Gitons. Plus de détails sur : http://cogitons.fr

    En pratique, une fois en Egypte

    Le coût du séjour est de 1200€ (prix individuel) et 1500€ (prix entreprise).
    • Tous les repas (et les goûters) à bord sont inclus, nous y mangeons bien, ils sont proposés sous forme de buffet avec des plats carnés et végétariens.
    • Les cabines sont pour deux personnes.
    • Le prix ne comprend pas le vol international (Vol direct Bruxelles-Marsa Alam sur Brussels Airlines), l’assurance voyage, les frais de Visa (25€), le pourboire pour l’équipage (environ €20- 40), ainsi que le matériel de plongée (masque, tuba et palmes). Si vous avez besoin d’être conseillé pour le choix du matériel, faites signe à Leina.
    Une navette nous conduira de l’aéroport de Marsa Alam au port d'Hamata où nous attendra le bateau (le trajet dure 2h30). Nous partirons ensuite vers la baie de Sataya.

    Comment allons-nous à Sataya ?

    Nous partirons ensemble en avion depuis Bruxelles (l'agence Nooraya, avec qui nous organisons ce voyage, est belge et des billets sont pré-réservés pour le groupe.)

    A Marsa Alam, nous rejoindrons la côte en mini-bus (2h) où notre bateau nous attendra et nous emmènera à la Baie (2h). Nous resterons autour de la Baie l'ensemble du séjour.

     

    Les horaires des vols (en attente de confirmation) :
    - Aller le 27 juin : départ de Bruxelles à 13:15, arrivée à Marsa Alam 18:15.
    - Retour le 3 aout, départ Marsa Alam à 19:30, arrivée à Bruxelles le 8 juillet à 01:05.
    Possibilité de prendre une chambre d’hôtel à Marsa Alam, où nous passerons l'après-midi au bord de la piscine, en attendant d’aller à l’aéroport (17€/ personne pour une chambre à trois, 20€ pour une chambre à deux, 25€ single).

     

    Voyager en avion n'est pas neutre pour la planète. Concrètement :

    • Nous partagerons des informations sur les enjeux de biodiversité, de tourisme responsable et d’écologie profonde.
    • Nous discuterons de différentes manières pour réduire l’empreinte écologique de notre voyage (équipement, transport, consommation) & nous vous proposerons de compenser l’émission carbone de vos trajets en avion (100€ environ pour A/R)
    • Nous organiserons des ateliers créatifs et intuitifs pour nous placer, avec ceux qui le souhaiteront, dans une dynamique d’amélioration continue de nos comportements.

    Faut-il une assurance particulière ?

    Nous demandons à chaque participant de prendre par lui-même une assurance rapatriement auprès de sa compagnie d'assurance.

    Jouer entre dauphin & écologie

    Voila quelques nuances de ce que nous pourrions explorer ensemble : apnée & créativité, ressourcement & engagement, enjeux & lègereté, en-je & en-nous, souffle & paysage-à-couper-le-souffle, lumière & invisible, rencontre & silence, recueillement & joie d'enfant, inconnu & confiance, émerveillement & sobriété, apaisement & force créative...
  • FAQ - Équipement

    Détails en Français (& in English just below :)

    Pour les personnes n'ayant pas encore d'équipement, nous verrons si une bourse d'échange peut avoir lieu avec des participants d'autres voyages à Sataya.

    Perspective générale

    Pour ceux qui possèdent déjà de l’équipement PMT (Palmes, Masque, Tuba)- tout dépend si vous êtes satisfaits avec votre matériel (rien ne vaut un masque ou une paire de palmes qu’on aime; la qualité et votre compatibilité avec votre matériel influant quand même beaucoup sur votre expérience dans l’eau…).
    Si vous êtes contents de votre matériel, je ne changerais rien…(hormis, peut-être, pour les palmes: il est important d’en avoir une paire qui offre un minimum de puissance)
    Mais si vous souhaitez vraiment approfondir la pratique de l’apnée, je conseillerai d’investir dans du nouveau matériel spécifique à l’apnée.

    Le masque

    Un modèle petit volume (spécial apnée) avec une jupe souple. Quant au tuba, le modèle le plus simple possible, sans valve.
    J'aime bien la marque Mares, personnellement. Allez dans un magasin spécialisé pour les essayer et tester la compatibilité avec la forme de votre visage

    Les palmes

    Cela dépend si vous souhaitez investir dans des longues palmes d'apnée ou pas.
    Si oui, je conseille les SEAC Motus pour les femmes et pour les hommes, les CRESSI GARA.
    Si vous voulez plutôt des palmes courtes et polyvalentes, j’aime beaucoup les Mares VOLO, elles sont confortables tout en offrant de la puissance.
    Surtout ne PAS prendre de palmes qui se ferment avec l’aide de petits straps à l’arrière. Elles ne conviennent pas à l’apnée.

    Combi ou pas ??

    La température de l’eau au mois de Juin/Juillet est plus qu’agréable - avoisinant les 28-29 degrés.
    Pour les sorties dauphins, une tenue maillot et/ou un top lycra manche longue (pour se protéger surtout des coups de soleil) seront amplement suffisant.
     
    Pour l’apnée: Il faut savoir que lors d’une séance, nous passons pas mal de temps immobiles à la surface pour travailler sur la respiration - donc les chances d’attraper froid sont plus élevées. Pour ma part, je travaille avec un top manche longue de 2mm. Pour les plus frileux, une combinaison shorty de 2mm devrait amplement suffire…

    Ceinture de poids ?

    Les combinaisons augmentent notre flottabilité - d’où la nécessité de porter une ceinture de poids.
    La question de flottabilité varie fortement d’une personne à l’autre- certaines personnes étant plus « positives » que d’autres.
     
    Pour ceux qui ont l’intention de plonger avec une combi, une ceinture sera nécessaire: Ça s’appelle une « marseillaise » (ceinture en caoutchouc) . C'est ce qu'on recommande en apnée car elles sont flexibles et restent bien en place sur les hanches. Contrairement aux ceintures en tissu utilisées en plongée bouteille qui ont tendance à remonter sur la poitrine. Quant aux poids, ils en auront à disposition à bord du bateau.
     
    N’hésitez surtout pas à m’écrire si vous avez des questions! :-)
  • FAQ - Equipement

    Details in English (& in French just above)

    General Perspective

    For those who already have dive equipment (mask, fins and snorkel): it all depends whether you are happy with your current gear (nothing beats a mask or a pair of fins that fits you perfectly!! Like your favorite dress or sneakers…)
    So if you are satisfied with what you have I wouldn’t change anything (perhaps except for fins: for free diving, you DO need fins that offer some power)
     
    BUT if you wish to get in depth with the practice of free diving, I’d recommend investing in gear specific to free diving.

    The mask

    A low volume model with a soft skirt. As for the snorkel, the simplest model the better (no valve). I personally like the brand MARES, but OMER, Seasport etc make really good free dive masks as well. I strongly recommend going to a specialized shop to try out the masks and finding one that really fits your face.

    Fins

    It all depends if you want to invest in long free diving fins.
    If so, I recommend the SEAC Motus for women and CRESSI GARA for men.
    If you’d rather go with shorter and more polyvalent fins, I like the Mares VOLO- they are comfy and offer some power.
    Definitely do NOT bring fins with an open foot pocket (and that close with straps) - they dont work for free diving.

    Wetsuit or not?

    Water temperature in June/July is more than comfortable- around 28-29 ° C.
    When we go swim with the dolphins, a bathing suit and/or a long sleeve rash guard (mostly to protect yourself from sun exposure) should be more than enough.
     
    For free diving sessions: Please note that we will spend quite a bit of time without moving at the surface to do breath work- so chances of getting cold are higher. I personally work with a neoprene 2mm long sleeve top. For those who tend to get chilly fast, a 2mm shorty wetsuit should be more than enough.

    Weight belt?

    Wetsuits increase our buoyancy- this is why a weight belt becomes necessary.
    Buoyancy is very different from one person to another.
     
    For those who intend to dive with a suit, you will need a weight belt.
    Free dive belts are made of soft black rubber (instead of fabric, like scuba diving belts. This is so the belts can stay tight and snug around the hips and not ride up to the chest when diving down)
     
    There will be plenty of weights onboard so no need to overweight your suitcase! ;-)